Balée commune
Balea perversa (Linnæus, 1758)

Fréquente les rochers humides à mousses, vieux murs, pentes rocheuses ombragées de sous bois, surtout sur calcaire ou basaltique, plus exceptionnelle sur granite
Données depuis la plaine (val d'allier, bassin de brive, pays de tronçais, châtaigneraie, monts de chalus, vallée de la vienne) jusqu'en altitude (sancy, margeride, cézallier)
coquille conique oblongue < 10mm, à 7/8 tours progressifs, pointe obtuse, tours nettement striés, à suture assez profonde, ouverture presque quandrangulaire sans dent ou rarement avec un petite