Loche méridionale
Arion vulgaris  Mabille 1868

Fréquente les mêmes biotopes que la Grande Loche
Son statut reste à préciser mais cette espèce est probablement bien plus fréquente que signalée : les nouvelles données d'identification sans dissection permettent déjà d'accroître fortement sa connaissance... et de plus les formes noires d'altitude de Loche sont à rattacher à cette espèce grâce aux analyses ADN menées en 2017.
L'addition des éléments visuels suivants : taille < 10cm, couleur noire, brune à orange brune, marge du pied orange peu vif ou noire, et sole grisâtre à marge plus foncée gris suie sont à chaque fois des Loches méridionales (confirmées par dissection). 

en général la couleur est plus brunâtre que Arion rufus mais ce n'est pas suffisant comme certitude d'identité ; la marge du pied est de coloration orange sale

P. Duboc

P. Duboc

les jeunes apparaissent en général marqués latéralement de bandes foncées

sole en général typiquement grisâtre à marge couleur de suie ; plus pâle à orangée pour A. rufus