Vertigo de Des Moulins
Vertigo moulinsiana (Dupuy, 1849)

Fréquente les marais, queues d'étangs, fossés à végétation palustre fournie, notamment grandes laîches, prêles
Très rare et fort peu signalé : bassin de brive, étangs du bassin de gouzon, monts de chalus, sologne bourbonnaise, val de cher, combraille...
En régression nationale, mais probablement mieux réparti et peut être le vertigo "palustre" le plus "fréquent" de la zone...

minuscule 2.2 mm à 2.7mm

ouverture à 3 - 4 dents
dernier tour de coquille très large, >1/3 de la hauteur