Loche hérisson
Arion intermedius  Normand 1852

Fréquente les bois et forêts assez humides : chênaies froides, hêtraies, vieilles sapinières ou pessières, les vallons à ripisylve
Probablement bien répartie... mais données éparses en combrailles, sancy, dômes, pays de tronçais, bocage bourbonnais, plateau de millevaches, xaintrie, bassin de brive.....

petite limace (<2.5 cm) généralement pâle à tentacules et face sombres

corps nettement réticulé, parfois faiblement ligné latéralement

tubercules dorsaux se "hérissant" en cas de forte irritation

sole blanche jaunâtre, mucus incolore